Fiche-conseil du CAUE 25 - Patrimoine et construction

Patrimoine et construction

Patrimoine et construction : envisager des travaux tout en respectant le patrimoine

Avant d’envisager la construction ou la réhabilitation d’un bâtiment, il est important de connaître les règles et les servitudes qui peuvent l’impacter.

En complément de la brochure « Rénover une maison de village », éditée en novembre 2018, ce document présente le cadre réglementaire qui s’impose aux projets concernés
par une protection liée au patrimoine.

Au sommaire :
Le cadre réglementaire lié aux codes du patrimoine et de l’environnement
. Les périmètres de protection aux abords d’un monument historique (L621-30 à L621-32 du Code du patrimoine)
. Le site patrimonial remarquable (L631-1 à L632-3 du Code du patrimoine)
1 – Le plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine (PVAP)
2 – Le plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV)
. Les sites inscrits et classés (L341-1 à L341-15 du Code de l’environnement)
Le cadre réglementaire lié au code de l’urbanisme (L151-19 et L-111-22 du Code de l’urbanisme)
En présence d’un plan local d’urbanisme (intercommunal) (PLU(i))
En l’absence de PLU(i)
Les servitudes de droit privé
. Le « droit de passage »
. Les servitudes de vue
. Autres servitudes

Infos pratiques
Date : juin 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 6 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger en pdf

Fiche-conseil du CAUE 25 - Pathologies de la maison / 2

Pathologies de la maison / 2

Pathologies de la maison : humidité et insectes

Tâches, moisissures, décollements des papiers peints et écaillements des peintures sont les signes d’une maison victime de l’humidité.
Un problème sérieux non seulement pour la pérennité du bien immobilier mais aussi pour le bien-être et la santé de ses occupants.

Au sommaire :
1-Principes généraux de l’humidité
Les constructions anciennes
Les constructions récentes
Conseils de prévention
2-Sources d’humidité
Les remontées capillaires
Les infiltrations d’eau de pluie
L’humidité de condensation
3-Causes et effets sur les façades
Les salissures
Les micro-organismes
4-Insectes à larves xylophages
5-Termites
6-Champignons
La mérule
Les autres champignons

Infos pratiques
Date : juin 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 6 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Fiche-conseil du CAUE 25 - Pathologies de la maison

Pathologies de la maison / 1

Pathologies de la maison : fondations, structures et enveloppes

Une maison est comme un organisme vivant qui subit de façon inéluctable les aléas de la vie courante. Parfois, ces aléas proviennent de l’intérieur comme de l’extérieur ou, d’autre fois, de l’enveloppe du bâti en elle-même. L’enjeu est de vous aider à détecter les premiers signes des principales pathologies récurrentes ou ponctuelles.

Au sommaire :
1-Fondations et infrastructures
Les tassements du sol d’assise
Les terrains en pente
Les sous-sols partiels
La présence de rocher
La sollicitation non uniforme du sol
Moyen de prévention
2- Structures et gros œuvre
Les fissures « structurelles »
Les chaînages verticaux
Les chaînages horizontaux
3- Toitures et charpentes
Les infiltrations
Les combles
Conseils de prévention
4- Enveloppes et revêtements
L’enduit de façade monocouche
L’enduit de façade traditionnel
Les désordres des enduits monocouches
Les pathologies de l’enduit à la chaux

Infos pratiques
Date : juin 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 6 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25


Fiche-conseil du CAUE 25 - Optimiser sa parcelle

Optimiser sa parcelle

Optimiser sa parcelle ou investir son lieu de vie

Organiser sa parcelle

Comment tirer le meilleur parti du terrain pour implanter ou agrandir sa maison, pour aménager un jardin ? Il faut d’abord prendre connaissance du site, de ses qualités et de ses contraintes. Il faut utiliser au mieux ce dont on dispose : qu’il s’agisse d’un terrain ou d’une propriété déjà construite.

Comment tirer parti de son terrain ?

Tout projet de construction ou d’agrandissement d’une maison nécessite une phase de réflexion préalable concernant l’utilisation et l’organisation future du terrain, indispensable pour la création d’un lieu de vie en extérieur. L’aménagement d’un terrain participe à l’évolution du village et à sa valorisation.

Regarder le paysage

L’environnement de la maison ne s’arrête pas aux limites de la parcelle où l’on va construire.

Regarder son terrain

Observer et noter :
  • l’orientation du terrain par rapport à la course du soleil,
  • la direction des vents dominants,-
  • les accès depuis la rue,
  • les vues à cacher ou à conserver,
  • la végétation existante,
  • la nature du sol (est-il inondable ?),
  • la pente du terrain,
  • les constructions avoisinantes,
  • les maisons de caractère et monuments historiques.

Évaluer les souhaits et les contraintes – Phase de programmation

Pour réussir sa maison, il ne suffit pas d’imaginer les activités se déroulant uniquement à l’intérieur, mais aussi leur prolongement extérieur et les activités de plein-air. On peut s’aider d’une liste, faisant figurer un ordre de priorité, afin d’élaborer un programme réaliste d’aménagements :
  • déjeuner sur une terrasse à l’ombre en été,
  • voir le paysage de la vallée depuis le salon et la terrasse,
  • cueillir des fruits à l’automne,
  • cultiver des plantes aromatiques pour la cuisine,
  • jouer au ballon dans le jardin,
  • disposer d’un endroit pour étendre le linge en dehors de la vue,
  • stocker le matériel de jardinage, les chaises longues, le parasol,
  • pouvoir laver la voiture et la réparer.

Implanter une construction neuve

Bioclimatisme

Construire bioclimatique, ce n’est pas seulement orienter une façade au sud, c’est multiplier les apports de chaleur et de lumière naturels, par exemple en plaçant ses pièces de jour sur un arc ouest – sud-est.

Les accès et la pente

Afin de limiter l’impact paysager et les surcoûts, le recours excessif au terrassement et aux surfaces bitumées peut être évité. Sur un terrain particulièrement en pente, les accès et le plan intérieur de la construction doivent être adaptés.

Voir et être vu

Chaque construction a un impact dans son quartier. Sa discrétion s’apprécie de près comme de loin, et dépend souvent d’une recherche de volumétrie, couleur et matériau pour se fondre dans l’existant.

Dégager des espaces

Afin de bénéficier de véritables espaces extérieurs, le positionnement de la maison est essentiel. Idéalement, le projet compose intelligemment avec les éléments existants (topographie, végétation, …).

Règles de recul et vues

Le document d’urbanisme en vigueur indique les règles de distance qui doivent être marquées vis-à-vis des limites de la parcelle et vis-à-vis d’autres constructions. En l’absence de règles particulières, c’est le règlement national d’urbanisme qui s’applique. Les règles fréquentes évoquent une implantation en limite de propriété, ou à une distance minimale de 3 à 4 mètres de celle-ci. Afin de préserver la lumière de son voisin, on applique également souvent un recul minimal égal à la moitié de la hauteur de la construction voisine.

Des éléments de langage

La surface de plancher est obtenue en additionnant globalement les surfaces de chaque étage, murs et isolation compris. On en déduit les surfaces de combles ou inférieures à une hauteur de 1,80m .Le COS (cœfficient d’occupation du sol) est une notion obsolète. On parlera de CES (cœfficient d’emprise au sol), correspondant à la surface au sol occupée par le projet. Le certificat d’urbanisme (CU) permet de connaître les droits à construire propres à une parcelle, ou de questionner l’instruction sur la viabilité de son projet. Dans ce dernier cas, un CU positif fige les règles d’urbanisme durant une période de 18 mois, au bénéfice de son titulaire.

Infos pratiques
Date : février 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 10 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Fiche-conseil du CAUE 25 - onfort d’hiver, confort d’été

Confort d’hiver, confort d’été

Confort d’hiver, confort d’été : confort toute l’année

 Le confort d’hiver
En hiver, la température extérieure est pratiquement toujours en dessous des températures de confort. Les pertes de chaleur vers l’extérieur sont permanentes, avec des amplitudes de températures faibles. Pendant cette période, il faut réduire les déperditions pour limiter l’usage de systèmes de chauffage coûteux en énergie et en polluants.

Le confort d’été
En été, le problème est différent parce que les écarts de température entre la nuit et le jour peuvent être considérables. Si la nuit, les températures peuvent être proches des situations de confort, dans la journée, il en est tout autrement. Des températures d’air de 38 °C sont de moins en moins rares et des surfaces de parois, trop sombres, exposées au soleil, qui dépassent largement les 60 °C sont courantes. C’est le cas des tuiles. Les écarts de températures peuvent considérablement dépasser
les 40 °C. Les inerties thermiques qui influent sur ces variations de température ont alors un rôle important à jouer.

Au sommaire :
Le corps, première régulation
Notion de confort
Confort d’hiver
L’isolation
Les ponts thermiques
L’étanchéité à l’air
Confort d’été
La surventilation nocturne
L’architecture bioclimatique et passive – Jouer avec le soleil

Infos pratiques
Date : février 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 8 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Webinaire de la Maison de l’habitat du Doubs – « Comment bien associer ses végétaux et matériaux pour un aménagement paysager »

Aménager les extérieurs de sa maison

Aménager les extérieurs de sa maison : pour que le jardin devienne une nouvelle pièce

Le jardin est une partie de chez soi dans lequel on aime passer du temps, recevoir. Sans être considéré comme le lieu d’habitation, il en est pourtant un prolongement important.
Il devient même un lieu de vie privilégié lorsque les beaux jours arrivent.
Cette brochure propose de vous fournir les bases nécessaires à la bonne organisation de vos espaces extérieurs, et vous permettre de mettre en œuvre un véritable projet personnel d’aménagement paysager.

Au sommaire :
La surface, la topographie
La pédologie, l’hydrologie
La météorologie, l’orientation
L’organisation actuelle
Quantifier et intégrer ses envies
Veiller au bon dimensionnement de ces espaces
Tenir compte des recommandations du document d’urbanisme de votre commune

Infos pratiques
Date : Février 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 8 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Fiche conseil du CAUE 25 - Bien penser son projet

Bien penser son projet

Bien penser son projet, un temps de réflexion d’impose

Avant de se lancer dans la réalisation de votre projet ou dans le choix d’un professionnel compétent pour concrétiser ce projet, un temps de réflexion s’impose. La réalisation ou la modification de votre lieu d’habitation représente un investissement financier et personnel conséquent ; nous vous proposons ici quelques pistes pour aborder plus sereinement vos prises de décision.

Au sommaire :
Le choix du site
Assurez-vous de votre budget
Connaître le règlement en vigueur
Collecte de documents
Le programme
Partir du site pour concevoir
Implanter sa maison
Aspect énergétique

Infos pratiques
Date : Février 2019
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 6 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Fiche-conseil du CAUE 25 - Couleurs et façades

Couleurs et façades

Couleurs et façades : participer à l’harmonie du paysage de sa commune

Contrairement aux idées reçues, le choix de la couleur n’est pas tout à fait subjectif. De nombreuses teintes sont pertinentes pour chaque projet ; cette brochure vise à orienter les pétitionnaires dans leur choix, qu’il s’agisse de repeindre leurs volets ou de ravaler leur façade.

Au sommaire :
. Diversités des couleurs disponibles
Les couleurs anciennes
La diversification apportée par des matériaux « importés »
. Intégration paysagère
Le paysage vu de loin
Le paysage urbain
. Caractériser la couleur
. Etudier l’effet produit par le contraste
. Entre théorie et pratique
. Déclarer son projet à la collectivité

Infos pratiques
Date : Novembre 2018
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 6 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Fiche-conseil du CAUE 25 - Rénover une maison de village

Rénover une maison de village

Rénover une maison de village, une contribution à la reconquête des centres-bourgs

Il s’agit de modifier, suivant le cas, la distribution intérieure en intégrant l’évolution des modes de vie, de procéder à des rafraîchissements, de corriger le comportement thermique du bâtiment (isolation, chauffage, production d’eau chaude sanitaire) afin de proposer des solutions moins énergivores.
Un projet de rénovation peut aussi amener à la réalisation d’extensions, à la réfection des façades, à la reprise de volumes.
Dans tous les cas, les choix techniques adoptés doivent respecter la qualité esthétique et parfois patrimoniale du bâti.

Au sommaire :
1/ Les types de bâtis
Le bâti traditionnel ancien ou bâti originel
Le bâti moderne pavillonnaire
Autres catégories : Le bâti écologique
La maison d’architecte
2/ Cadre d’intervention
3/ Diagnostic
4/ Travaux
Commencer par éviter les erreurs
Les choix de rénovation
Volumétrie
Composition
5/ Matériaux
La réfection des enduits
Le changement des menuiseries
La réfection des couvertures
6/ Quelques notions sur le comportement des bâtiments
La thermique
– Bâti ancien : un comportement thermique très différent du bâti moderne.
Les pertes thermiques par les ouvertures
L’effet de paroi froide
Le rôle fondamental de l’inertie
Les autres sources du confort d’été : les protections solaires extérieures
Une organisation intérieure traversante
L’évaporation
L’eau
– Bâti contemporain ou ancien, des différences majeures

Infos pratiques
Date : novembre 2018
Conception et réalisation : CAUE 25
Format : 16×24cm, 10 pages couleurs
Disponible gratuitement au CAUE 25

Télécharger le pdf

Exposition du CAUE 25

Architecture, patrimoine et création

"Architecture, patrimoine et création" - Exposition itinérante

Le patrimoine témoin de l’identité et culture de notre territoire est fragile et souvent menacé, par oubli, manque de connaissance et/ou perte de savoir-faire. Loin des protections, il n’est pas figé, il évolue et s’adapte aux nouvelles exigences et modes de vie de la société. Nous vous proposons de découvrir quatre réalisations qui œuvrent pour la qualité et ceci qu’elles soient dans un contexte remarquable ou modeste.

Infos pratiques

Date : 2018
Conception : CAUE du Doubs
Format : 3 maquettes
Valeur : 4000 euros

Réserver cette exposition